ugo8Extraits d’une conférence-concert en langue italienne de Corrado Augias, l’un des plus populaires écrivains-journalistes italiens, et Giuseppe Fausto Modugno, pianiste de notoriété internationale, à la Maison de l’Italie de Paris, le 2 novembre 2018, sur le thème UGO FOSCOLO / LUDWIG VAN BEETHOVEN : « VIES PARALLÈLES » ? Interventions d’ouverture : Roberto Giacone, directeur de la Maison, et Michele Canonica, journaliste, président du Comité de Paris de la Società Dante Alighieri.

Avec la complicité du pianiste Giuseppe Fausto Modugno, l’écrivain, journaliste et mélomane Corrado Augias a exploré les étonnantes similitudes intellectuelles et existentielles entre les parcours de Foscolo et Beethoven. Deux vies parallèles, à la manière de Plutarque ? Né en 1778, huit ans après Ludwig van Beethoven, et mort dans la même année (1827), Ugo Foscolo a partagé plusieurs passions avec le « géant de Bonn ». Préromantique et néoclassique, son parcours artistique a traversé des phases comparables à celui de Beethoven, en passant d’une certaine intolérance juvénile face aux models hérités du passé au classicisme « parfait » de ses derniers poèmes. Semblablement, à Vienne, sans connaître Foscolo, Beethoven arrivait à percer les schémas de la culture des lumières pour accéder aux côtés contemplatifs et néoclassiques de sa dernière période. En définitive, un poète italien et un compositeur allemand qui nous illustrent un très suggestif chemin intellectuel européen, à cheval entre le 18ème et le 19ème siècles.