tot2 En langue italienne : débat-souvenir à la Maison de l’Italie de Paris le 5 octobre 2017 en l’honneur de Totò (Antonio De Curtis 1898-1967), l’acteur comique le plus aimé par les Italiens, à cinquante ans de sa mort. Une belle collaboration entre l’Institut Culturel Italien de Paris, la Maison de l’Italie et la Società Dante Alighieri-Comité de Paris. Interventions d’ouverture : Roberto Giacone, Directeur de la Maison ; Fabio Gambaro, Directeur de l’Institut. Plusieurs extraits de films, ainsi qu’une vaste conversation sur Totò entre Stefano De Matteis, anthropologue ayant beaucoup travaillé sur la théâtralité à Naples, et Michele Canonica, Président de la Dante de Paris, animateur du débat. Interventions de Jean A. Gili, meilleur spécialiste français du cinéma italien, et Ugo Ciarlatani, nouveau Premier Conseiller Affaires culturelles et sociales auprès de l’Ambassade d’Italie en France.

Tout le monde a regretté l’absence de Goffredo Fofi, critique cinématographique et grand connaisseur de Totò, prévu au programme de la soirée mais n’ayant pas pu s’éloigner de Rome car souffrant.

Né à Naples en 1898, mort à Rome en 1967, assez peu connu à l’étranger, Totò a été sans aucun doute l’un des acteurs comiques les plus populaires en Italie, où ses films continuent d’être proposés – un demi-siècle après sa disparition – par les principales chaînes de télé. Personnalité hors norme, marionnette métaphysique puis comédien néo-réaliste, inspiré aussi bien par son enfance sous-prolétaire que par les aspirations petites bourgeoises de sa jeunesse, à l’âge adulte Totò tenait beaucoup à l’impressionnante série de ses titres de noblesse, parmi lesquels prince, comte palatin, duc de Macédoine, exarque de Ravenne et chevalier du Saint- Empire. Il a joué à côté de grands acteurs tels que Peppino De Filippo, Vittorio De Sica, Marcello Mastroianni, Claudia Cardinale, Silvana Mangano. Longtemps méprisé par les critiques, mais toujours plébiscité par le public, Totò obtient aujourd’hui un applaudissement unanime.

Nous aurions souhaité insérer dans cette vidéo des extraits de films. Mais ils appartenaient à des ouvrages très connus : ils ont été donc bloqués pour des raisons de droits d’auteur.